Service de renseignement téléphonique

Chirurgie de l’endométriose : quels sont les avantages de l’option ?

Chirurgie de l'endométriose

L’endométriose est une maladie qui touche environ 10% des femmes en âge de procréer. Elle se caractérise par la présence de tissu semblable à celui de l’endomètre (la muqueuse utérine) en dehors de l’utérus, provoquant ainsi des douleurs et d’autres complications. Parmi les différentes options de traitement, la chirurgie de l’endométriose est une alternative efficace. Elle permet en effet de soulager les symptômes et d’améliorer la qualité de vie des patientes. Dans cet article, nous allons discuter des avantages de cette option chirurgicale.

Une solution adaptée à différents stades de la maladie

La chirurgie peut être envisagée à différents stades de l’endométriose, qu’il s’agisse d’endométriose légère, modérée ou sévère. Le choix du type de chirurgie de l’endométriose dépendra ainsi de plusieurs facteurs tels que l’étendue des lésions, la localisation des implants endométriosiques, l’âge de la patiente et ses souhaits concernant sa fertilité. Il existe de ce fait  :

  • la chirurgie conservatrice : cette approche vise à préserver les organes reproducteurs et à conserver la fonction ovarienne. Elle peut comprendre l’exérèse (ablation) des lésions endométriotiques, la lyse des adhérences (qui provoquent souvent des douleurs) et/ou le traitement des kystes ovariens endométriosiques (endométriomes) ;
  • l’hystérectomie : cette procédure consiste à enlever l’utérus. Elle peut être indiquée chez les patientes qui ne souhaitent pas conserver leur fertilité ou chez celles pour qui les autres traitements ont échoué. L’hystérectomie peut être partielle (ne concernant que l’utérus) ou totale (incluant également les ovaires).

Aide à atténuer les symptômes de l’endométriose

La chirurgie est souvent considérée comme un traitement efficace pour réduire des symptômes de l’endométriose tels que :

  • la douleur pelvienne : la chirurgie permet d’éliminer les implants et les adhérences responsables des douleurs ;
  • les menstruations douloureuses : les femmes atteintes d’endométriose peuvent souffrir de dysménorrhée (menstruations douloureuses), qui peut être atténuée par la chirurgie ;
  • la douleur durant les rapports sexuels : en supprimant les lésions et les adhérences, la chirurgie contribue à réduire la douleur ressentie par certaines femmes lors des rapports sexuels.

Grâce au soulagement des symptômes offert par la chirurgie, les patientes atteintes d’endométriose peuvent bénéficier d’une amélioration de leur qualité de vie. Elles constatent généralement une diminution des douleurs et une meilleure fonction intestinale, urinaire et sexuelle. Par ailleurs, l’élimination des implants endométriotiques peut aider à réduire les facteurs inflammatoires locaux, contribuant ainsi à un mieux-être général.

Améliore les chances de conception chez les femmes infertiles

L’endométriose est l’une des principales causes d’infertilité féminine. Selon certaines études, jusqu’à 50% des femmes atteintes d’endométriose ont du mal à concevoir naturellement. En ôtant les lésions et les adhérences responsables des problèmes de fertilité, la chirurgie de l’endométriose joue un rôle crucial. Ce sont :

  • l’augmentation des chances de réussite : la chirurgie peut contribuer à augmenter la probabilité de succès des traitements de procréation assistée (PMA), comme la fécondation in vitro (FIV) ;
  • l’amélioration de la fertilité : la préservation de la fonction ovarienne et la restauration de l’anatomie pelvienne après chirurgie peuvent aider à améliorer la fertilité naturelle chez certaines patientes.

Utilisation de technologies innovantes pour optimiser les résultats

Les progrès technologiques ont permis de développer des techniques chirurgicales plus précises et moins invasives afin de traiter l’endométriose. Il y a par exemple :

  • la chirurgie laparoscopique : la laparoscopie est une technique mini-invasive qui utilise des instruments spécifiques et une caméra pour guider le chirurgien. Cette approche permet de réaliser les opérations avec de petites incisions, réduisant ainsi les cicatrices, le temps de récupération et les risques d’infections postopératoires ;
  • le laser : le laser est un outil de plus en plus utilisé pour traiter les implants endométriotiques. Il permet d’éliminer les lésions de façon précise et contrôlée, tout en préservant les organes environnants.

Il est essentiel par ailleurs que chaque cas d’endométriose soit évalué individuellement pour déterminer la meilleure option thérapeutique en fonction des souhaits et des besoins de la patiente. Une approche pluridisciplinaire, incluant la collaboration entre gynécologues, chirurgiens, radiologues et autres spécialistes, assurera une prise en charge globale et adaptée.

Pour comprendre certains détails liés à la chirurgie de l’endométriose, regardez cette vidéo.